Bienvenue

Forum RPG de type survival game/autre monde. Pour public averti (risques de contenu violent/sexuel). Avatar manga. Dix lignes minimum

Liens utiles

Effectifs

Groupe 1 x ... membre(s)
Groupe 2 x ... membre(s)
Groupe 3 x ... membre(s)
Groupe 4 x ... membre(s)

Rumeurs

Le forum est ouvert ! N'hésitez pas à faire de la pub, à proposer des partenariats, etc.
IMPORTANT : Postes de chefs et seconds à pourvoir !
Crédits pour le codage : merci aux membres de Crushcrushcrush et de - Never Utopia



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Administration :: Commencement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
2. Contexte
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 11/04/2015
Jeu 9 Aoû - 11:45
Voir le profil de l'utilisateur
Contexte
Ce matin-là, tu t'es réveillé la boule au ventre. Tu avais mal à la tête et du mal à capter ce qui t'entourait. Tu as eu du mal à te concentrer en te préparant pour démarrer ta journée. Tu étais perdu dans tes pensées, dérangé par cette sensation de vide en toi. Ce jour-là, il allait se passer quelque chose. Quelque chose de grave. Tu le savais, le sentais.

Ça aurait pu arriver à n'importe quel moment. Ça aurait pu arriver à n'importe qui. Ça aurait pu se dérouler de n'importe quelle façon. Peut-être as-tu eu un moment de distraction en traversant la route. Peut-être que tu t'es retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Peut-être même que c'était ton choix. Dans tous les cas, ce jour-là, le vendredi 2 novembre, tu es mort. Tu as vu ta vie défiler devant tes yeux, tu as senti ton coeur battre de plus en plus vite. Et puis, plus rien. Ta vie s'est arrêtée là.

Une seconde ! Es-tu sûr d'être mort ? L'histoire ne s'est pas arrêtée là. Elle continue.

Un auteur place un point virgule dans une phrase quand il aurait pu la finir, mais a choisi de ne pas le faire.

Tu aurais pu sombrer dans le néant et ton existence aurait marqué sa fin, mais la vie en a décidé autrement.

Quand tu t'es réveillé - des heures, des jours plus tard, tu n'en sais rien - tu avais mal partout. Tu ne distinguais pas bien les formes autour de toi, et aucun son ne parvenait à tes oreilles. C'était une sensation très désagréable, pas vrai ?

Quand tu as repris tes esprits, tu as pu apercevoir une ville. Une ville des plus étranges... Elle t'évoquait ces villes fantômes dans les médias ; une ville qui autrefois était pleine de vie, mais a été tristement délaissée par ses habitants après une tempête ravageuse. Les bâtiments te faisaient de l'ombre et certains tombaient en ruines. Aucune lumière n'était allumée. Pourtant, tout était encore en place. Ce lieu te faisait frissonner.

Tu t'es ensuite rendu compte que tu n'étais pas seul. Autour de toi se trouvaient des tas d'adolescents de tout âge. Ils étaient aussi perdus que toi. Aucun ne voulait prononcer un mot. Toi et les autres, vous étiez tous sous le choc.

Il vous a fallu une éternité pour oser vous aventurer dans les ruelles vides en espérant trouver de l'aide - même si aucun n'y croyait. En explorant, vous avez trouvé un peu partout des affiches placardées sur les murs. En les lisant, personne n'a échappé à ce sentiment d'impuissance et d'infériorité.

"BIENVENUE SUR LE PLATEAU DE JEU

Vous êtes ici car la vie vous a laissé une seconde chance. Vous vous trouvez aux portes de la mort. Certains auront la chance de reprendre leur vie, d'autres seront forcés à plonger dans le néant et à n'en jamais ressortir.

Vous formez deux équipes, Alba et Nigrium. Chacun d'entre vous est un pion, chacun d'entre vous est manipulable, et chacun aura un rôle à jouer. Pour retourner dans le monde vivant, vous devrez jouer le jeu et le gagner. Le seul moyen d'obtenir la victoire est simple : éliminez tous les pions de l'équipe adverse en finissant par le Roi. Seuls les battants peuvent espérer obtenir une seconde chance !

Interdiction de se rebeller et de former une révolution. Interdiction de former une troisième équipe. Il n'y a pas d'échappatoire avant la fin du jeu ; la seule issue est la victoire.

Que le jeu commence !"
Ludus incipit
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: