Bienvenue

Forum RPG de type survival game/autre monde. Pour public averti (risques de contenu violent/sexuel). Avatar manga. Dix lignes minimum

Liens utiles

Effectifs

Alba x 1 membre(s)
Nigrium x 1 membre(s)
Neutres x 0 membre(s)

Rumeurs

Le forum est ouvert ! N'hésitez pas à faire de la pub, à proposer des partenariats, etc.
IMPORTANT : Postes de chefs et seconds à pourvoir !
Crédits pour le codage : merci aux membres de Crushcrushcrush et de - Never Utopia



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: RPG - Territoire Alba :: Métro Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Peut-on vraiment appeler ça des retrouvailles ? [Ft. Aaron]
avatar
Messages : 26
Tokken : 10
Date d'inscription : 07/08/2018
Age : 68
Dim 9 Sep - 13:28
Voir le profil de l'utilisateur

Peut-on vraiment appeler ça des retrouvailles ?

Cet après-midi-là, il faisait beau. Cet après-midi-là, on n'entendait toujours pas les oiseaux chanter. Cet après-midi-là, personne n'avait encore trouvé de solution ni d'explication à notre situation.

Cet après-midi-là, c'était ma première mission "officielle" en territoire ennemi. Toutes les autres n'étaient que des entraînements.
Ma mission ? Prendre connaissance de tous les lieux du territoire Alba. Nous étions deux espions à l'avoir acceptée. Je me chargeais de la partie est, mon partenaire s'était dirigé vers la partie ouest.

J'étais déjà passée devant des bâtiments de divertissement. Une salle de jeux complètement vide m'avait retenue, car j'essayais de reconnaître les jeux qui s'y trouvaient. Pour une première mission, je me débrouillais très mal...

On m'avait donné deux paires de couteaux pour me défendre en cas d'attaque, bien que je n'étais absolument pas entraînée. Mon talent, c'est la discrétion, pas le combat. La veille, j'avais manqué de briser plusieurs vitres en tentant de m'entraîner avec ma faux.

Sans un bruit, j'entrai dans un souterrain qui m'avait tout l'air d'être une station de métro. Je me rappelai des stations de métro comme des lieux bondés en permanence, pleins à craquer de personnes qui se bousculent par peur de rater leur métro, alors qu'un autre arrive dans les cinq minutes qui suivent. Quand j'avais commencé à prendre des photos en milieu urbain, les stations de métro étaient mes premières cibles, car absolument tout le monde y vient, et on peut y voir toutes les scènes du quotidien.

Je débouchai dans une station sans nom, si sombre qu'elle me faisait presque peur. Si j'avais emmené une lampe torche, on m'aurait immédiatement repérée dans cet endroit légèrement lugubre.

Je ne sentais la présence de personne. C'était étrangement vide. Plus loin se dressait un géant paisible : un wagon, probablement un des seuls encore restants. Ses portes étaient brisées, ce qui me fit penser que quelqu'un y était entré. Dans quel but ? Aucune idée ne me vint en tête.

Je me dis qu'il n'y avait aucune utilité à rester plus longtemps dans un lieu comme celui-ci. C'était un endroit idéal pour se cacher en cas d'attaque, mais personne n'avait commis de meurtre ni d'agression pour l'instant. Je décidai donc de sortir et de passer à autre chose. Je ne devais pas prendre plus de retard.

En faisant demi-tour, je butai accidentellement dans une pierre étonnamment grosse. Je m’immobilisai, surprise par le bruit soudain que la pierre avait émis en tombant un peu plus loin. C'était un coup à me faire repérer !

J'accélérai le pas, puis je m'arrêtai à nouveau.

J'avais entendu un nouveau bruit derrière moi. Et celui-là, il provenait bel et bien de quelqu'un.

Pour la discrétion, on repassera, au final.




FicheJournal de bord

Moodboard:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: